Fermer

Aménagement intérieur

Les matériaux pour la douche

Sommaire

  • Matériaux de douche : critères à prendre en compte
  • Les matériaux des receveurs de douche
  • Les matériaux pour les sols de douche à l'italienne
  • Les matériaux des murs et parois de douche
  • Matériaux de douche : prix et points de vente

Aux murs comme au sol, la douche, qu'elle soit classique ou à l'italienne, multiplie les matériaux pour être un lieu où plaisirs de l'eau riment avec plaisir des yeux. Encore faut-il acheter ceux-ci en tenant compte de nombreux critères. Explications pour vous aider à choisir au mieux vos matériaux de douche.

Matériaux de douche : critères à prendre en compte

Le choix sera fonction de vos envies en matière de décoration, mais aussi de votre budget, car le prix des matériaux pour la douche varie considérablement. Viennent ensuite des critères de résistance, de sécurité et d'entretien.

La résistance

Dans la douche, les revêtements de sol et de murs doivent bien sûr être résistants à l'humidité et aux projections d'eau, mais aussi aux rayures et aux impacts, ainsi qu'aux produits chimiques et aux taches, certains matériaux se marquant et étant ensuite difficiles à nettoyer.

La sécurité

Au sol, attention aux risques de glissade et de chute. Pour du carrelage par exemple, préférez un revêtement de classe C, doté d'aspérités qui le rendent antidérapant.

La facilité d'entretien

Autre critère de choix d'importance : la facilité d'entretien. Posez-vous les questions suivantes avant votre achat.

  • Un seul coup d'éponge suffit-il lors du ménage de la salle de bain ou faut-il soigneusement essuyer le sol et/ou les murs après chaque douche ?
  • Faut-il utiliser un produit spécifique ?
  • Le matériau est-il particulièrement sensible aux traces et au calcaire ? Le verre par exemple ne se tache pas, mais demande un entretien régulier, l'eau et les mains y laissant des traces.

Les matériaux des receveurs de douche

Les matériaux peuvent différer selon qu'il s'agisse d'un classique receveur ou du sol d'une douche à l'italienne.

En céramique

La céramique ou grès émaillé est le matériau le plus répandu en raison de son coût attrayant, de sa résistance, de sa durabilité et de sa facilité d'entretien. Attention, le receveur de douche en céramique reste lourd et doit avoir reçu un traitement antidérapant pour prévenir tout risque de chute.

En acrylique

En acrylique, le receveur de douche est lisse et léger, autorisant des dimensions XXL. Mais il est aussi plus onéreux et facilement rayable.

En résine

La résine de synthèse cumule résistance, durabilité et stabilité. Le receveur de douche en résine peut même imiter des matériaux comme le bois, le béton, l'ardoise, le cuir, etc. Il est en revanche beaucoup plus onéreux et peut être sensible aux produits chimiques.

En acier émaillé

En acier émaillé, le receveur de douche est particulièrement solide, inrayable et facile à entretenir.

En Solid Surface

Le Solid Surface est composé de minéraux, de pigments et de résine acrylique ou polyester. Très onéreux, le receveur en Solid Surface est résistant, isolant, autoportant, réparable et antidérapant.

En bois

En bois, le receveur de douche doit être choisi dans des essences naturellement imputrescibles comme le teck ou l'ipé. Chaleureux et naturel, il doit être soigneusement et régulièrement entretenu.

En pierre naturelle ou reconstituée

Le receveur en pierre naturelle est design et noble, mais aussi lourd et fragile. Son entretien doit être soigneux.

La pierre reconstituée est constituée d'éléments naturels broyés puis compactés par un liant comme le béton ou le ciment, avant d'être teintés et moulés pour leur conférer l'aspect d'une pierre naturelle. Moins onéreuse, la pierre reconstituée imite parfaitement la roche sans être poreuse - elle n'a donc pas besoin d'être traitée en conséquence.

Les matériaux pour les sols de douche à l'italienne

Sans receveur visible, la douche à l'italienne est aussi pratique qu'esthétique. 

Le receveur de douche à l'italienne à carreler

Le receveur de douche à carreler est constitué d'une plaque de polyuréthane ou de polystyrène, souvent recouverte d'un tissu de verre imperméable. Il peut être personnalisé, comme son nom l'indique, avec un carrelage de votre choix. Il se prête à tous les designs, à toutes les dimensions jusqu'aux formats XXL, ainsi qu'à toutes les configurations.

Le sol de douche en carrelage

Le carrelage, souvent du grès cérame pleine masse composé de grès pressé et vitrifié à haute température, est durable et imperméable. Il est également très résistant aux rayures et aux taches. Il peut être choisi identique à celui des parois de la douche et de la salle de bain, ou tout en contraste pour mettre en valeur la douche.

Le sol de douche en mosaïque

La mosaïque, assemblage de pâtes ou émaux de verre, mais aussi de marbre, de métal, etc., est particulièrement décorative. Elle est à la fois solide, résistante à l'humidité et facile à entretenir. Pour en faciliter la pose, vous pouvez opter pour des carreaux pré-collés sur filet.

Le sol de douche en béton

Qu'il s'agisse de béton naturel (fabriqué à base de ciment, d'eau, de sable et d'adjuvants) ou de béton de synthèse (à base de résine), ce matériau est très tendance et peut être posé sous forme de carreaux ou de dalles, ou coulé à la façon d'une chape de ciment. Doux au toucher, facile à entretenir, il doit être recouvert d'un produit antidérapant pour prévenir les risques de glissade, et les prix sont élevés.

Les matériaux des murs et parois de douche

Les murs de douche peuvent se parer des mêmes matériaux que le sol, à l'exemple du béton, de la mosaïque ou de la pierre. Le choix est cependant plus vaste.

Les murs de douche

Pour carreler vos murs, vous aurez le choix entre du grès cérame pleine masse et du grès cérame émaillé, plus élégant, qui sait imiter la pierre ou la terre cuite par exemple. Il est aussi particulièrement facile à entretenir.

Autre possibilité : la faïence. Constituée de carreaux de terre cuite recouverts de plusieurs couches d'émail, elle se décline en une multitude de coloris et de nuances, mais est très sensible aux chocs.

Il y a encore le tadelakt, un enduit étanche à base de chaux et de pigments naturels originaire du Maroc. Très résistant à l'eau, il s'entretient avec une solution d'eau et de savon noir.

Ou la peinture acrylique, étanche et hydrofuge, facilement applicable bien que bi-couche, et particulièrement facile à entretenir.

Les parois de douche

Sous forme de parois, droites ou courbes, mobiles ou fixes, les cloisons de douche peuvent être pleines ou transparentes.

Transparentes

Elles peuvent être en verre, de 3 à 8 mm d'épaisseur, mais toujours de sécurité afin qu'en cas de casse il ne produise pas d'éclats susceptibles de provoquer des blessures. Ce verre peut être transparent ou granité, sérigraphié, etc.

Vous pourrez également opter pour des parois de douche en matière synthétique (acrylique, PVC) : elles sont alors moins onéreuses et plus légères, mais moins durables.

Pleines

Les parois de douche peuvent être faites de briques de verre, composées de deux blocs de verre épais soudés à chaud et parfaites pour laisser passer la lumière tout en préservant l'intimité.

Mais elles peuvent aussi être constituées de plaques de plâtre hydrofugées ou à base de ciment, qui se vissent sur une ossature métallique ou en bois. Elles sont ainsi montées rapidement et sans gros travaux.

Autre possibilité : des plaques de mousse dure en polystyrène extrudé, armé et hydrofugé, qui peuvent également servir pour un receveur à carreler.

Ou encore des briques de béton cellulaire, très légères et faciles à découper avec une simple scie, qui peuvent être carrelées ou même percées pour y intégrer des briques de verre.

Matériaux de douche : prix et points de vente

Vous trouverez des matériaux de douche dans les magasins de bricolage, dans les enseignes spécialisées et sur Internet.

Comptez :

  • pour du carrelage, de 15 € à 100 €/m² ;
  • pour de la mosaïque, de 15 € à 30 €/m² ;
  • pour de la pierre naturelle, de 70 € à plus de 400 €/m² ;
  • pour de la pierre reconstituée, de 15 € à 50 €/m² ;
  • pour du béton, à partir de 80 €/m² ;
  • pour du tadelakt prêt à poser, à partir de 30 € environ le seau de 5 kg ;
  • pour une paroi vitrée fixe de 100 cm × 200 cm, à partir de 350 € environ ;
  • pour une plaque de plâtre hydrofugée, à partir de 5 €/m² ;
  • pour une plaque à base de ciment, à partir de 20 €/m² ;
  • pour une plaque de mousse dure en polystyrène extrudé, armé et hydrofugé, à partir de 25 €/m² ;
  • pour des briques de béton cellulaire, à partir de 10 €/m².

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?
Code postal ? Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.

: votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

Télécharger mon guide